Bienfaits Huile de foie de Morue

Découvrez les multiples avantages qu’offre l’incorporation de l’huile de foie de morue dans votre alimentation quotidienne. Cette huile, extraite du foie des poissons de la famille des Gadidés, est reconnue pour ses nombreuses vertus sur notre organisme, notamment en temps de crise sanitaire telle que le COVID-19.


18 avril 2024 6h15

Les ingrédients actifs présents dans l’huile de foie de morue

L’huile de foie de morue est un cocktail énergisant riche en nutriments essentiels dont notre corps a besoin pour être au top de sa forme. Elle est particulièrement appréciée pour sa forte concentration en vitamine D, un élément clé qui favorise l’absorption du calcium et la santé des os. En plus de cela, elle contient également d’autres éléments bénéfiques :

  • Vitamine A : contribue à une bonne santé visuelle, cutanée et immunitaire.
  • Vitamine E : puissant antioxydant qui protège les cellules contre les dommages causés par les radicaux libres.
  • Acides gras oméga-3 EPA et DHA : soutiennent la santé cardiaque et cérébrale.

Bienfaits de l’huile de foie de Morue

Un véritable boosteur pour lutter contre la fatigue

Souvent négligée, la fatigue peut avoir des conséquences néfastes sur notre quotidien. L’apport en vitamines et minéraux de l’huile de foie de morue pourrait aider à réduire les sensations de fatigue et d’épuisement, favorisant ainsi un regain d’énergie et une meilleure résistance à l’effort.

Renforcer le système immunitaire

Notre système immunitaire a besoin de toute l’aide possible pour nous maintenir en bonne santé, surtout en période de pandémie du Covid-19. Les nutriments contenus dans l’huile de foie de morue agissent en synergie pour soutenir globalement cette fonction vitale :

  • Les vitamines A et D : permettent de stimuler l’action des cellules immunitaires et d’améliorer leur réponse face aux agressions extérieures.
  • Les acides gras oméga-3 : participent au processus anti-inflammatoire naturel de l’organisme et protègent contre certaines maladies chroniques.

Un coup de pouce pour traverser les journées sombres

Au-delà de ses vertus physiologiques, l’huile de foie de morue pourrait également contribuer à améliorer notre état mental et émotionnel. En effet, plusieurs études ont noté une corrélation entre la prise de cette huile et une réduction des symptômes de dépression et d’anxiété. Les chercheurs suggèrent que les acides gras oméga-3 et les vitamines qu’elle contient pourraient agir sur le cerveau pour aider à stabiliser l’humeur et favoriser un sentiment de bien-être général.

Santé cardiovasculaire

Le cœur est l’organe central du corps humain, il est primordial de veiller à sa bonne santé en adoptant des habitudes alimentaires adaptées. Les acides gras oméga-3 présents dans l’huile de foie de morue contribuent à améliorer la santé cardiovasculaire, notamment en aidant à prévenir :

  • L’apparition de troubles cardiaques;
  • La formation de caillots sanguins;
  • Les inflammations au niveau des vaisseaux sanguins.

Des bienfaits également pour le cerveau

Les neurones ont besoin de gras pour fonctionner correctement. Les acides gras oméga-3 jouent un rôle prépondérant dans le bon développement et le fonctionnement cognitif. En effet, ces lipides participent notamment à :

  • Protéger les cellules nerveuses contre la dégénérescence;
  • Soutenir la transmission synaptique, renforçant ainsi la mémoire et la concentration;
  • Ralentir le déclin mental lié au vieillissement (maladies d’Alzheimer, sclérose en plaques…).

Maintien d’une vision saine

Il est essentiel d’utiliser des suppléments riches en vitamine A pour maintenir une bonne santé oculaire et pour prévenir certaines maladies oculaires pouvant entraîner des troubles de la vision. L’huile de foie de morue possède des concentrations élevées de vitamine A, qui a un effet direct sur la capacité des yeux à détecter la lumière et les formes. Elle peut également contribuer à prévenir le développement de certaines affections oculaires dégénératives, comme la cataracte ou la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Comment consommer l’huile de foie de morue

L’huile de foie de morue est disponible sous différentes formes, notamment en capsules de gélatine molle, en comprimés et en liquide pur. Pour profiter pleinement de ses bienfaits, il convient de respecter les dosages recommandés. Une consultation avec un professionnel de santé peut être nécessaire pour déterminer le dosage approprié selon votre situation personnelle et vos besoins. 

  • Capsules de gélatine molle : Les adultes peuvent généralement prendre de 1 à 4 capsules par jour, tandis que pour les enfants, il est conseillé de consulter un professionnel de santé.
  • Comprimés : Pour les adultes, la posologie recommandée varie généralement entre 250 et 500 mg par jour. Là encore, pour les enfants, il est préférable de se rapprocher d’un médecin.
  • Huile de foie de morue liquide : Il est possible de consommer directement l’huile de foie de morue en ajoutant une cuillère à café ou deux dans un verre de jus ou de lait. Cependant, certains préfèrent opter pour les capsules ou les comprimés en raison de son goût plutôt prononcé.

Les précautions d’utilisation

Malgré ses nombreux bienfaits, il convient de rester prudent quant à la consommation de l’huile de foie de morue. En particulier, il est recommandé de ne pas dépasser les doses journalières recommandées :

  • Adultes : entre 1000 et 3000 mg;
  • Enfants : selon l’âge et les recommandations médicales;
  • Femmes enceintes ou allaitantes : consulter un médecin au préalable.

En cas de doutes ou de contre-indications, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé avant d’introduire ce produit dans votre alimentation.

Sources

  • Raeder MB, Steen VM, Vollset SE, Bjelland I. Associations between cod liver oil use and symptoms of depression: the Hordaland Health Study. J Affect Disord. 2007 Aug;101(1-3):245-9.
  • European Food Safety Authority (EFSA). Vitamine D : L’EFSA définit des valeurs nutritionnelles de référence pour la vitamine. 28 octobre 2016. En ligne : https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/161028
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Les acides gras oméga 3. En ligne : https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-d-pourquoi-et-comment-assurer-un-apport-suffisant
  • https://www.anses.fr/fr/content/compléments-alimentaires-destinés-aux-femmes-enceintes
  • Alan S. Ryan, James D. Astwood, Sheila Gautier et Connye N. Kuratko, « Effects of long-chain polyunsaturated fatty acid supplementation on neurodevelopment in childhood: a review of human studies », Prostaglandins, Leukotrienes, and Essential Fatty Acids, vol. 82, nos 4-6,‎ 2010, p. 305–314

Laisser un commentaire